logo3

© The Stand

Seule une transformation systémique de nos sociétés, de nos économies et de notre monde pourra permettre de répondre, tant à la crise climatique, qu’à l’accroissement des inégalités.

L’objectif n’est pas seulement celui de la préservation de la planète et de l’environnement mais aussi de répondre à une exigence de protection des populations qui y résident et ainsi prouver la capacité du genre humain à garantir la dignité et la sécurité pour tous.

les demandes des peuples

© Friends of the Earth International

Les communautés les plus vulnérables aux impacts du changement climatique sont aussi les moins responsables du problème. Leurs demandes incluent notamment :

La transformation énergétique durable

– Réaffecter les financements des énergies polluantes vers les énergies propres, tout en soutenant l’accès communautaire décentralisé à l’énergie. Bannir tous nouveaux projets dans les énergies polluantes et ainsi garantir que l’accès à des énergies propres, peu coûteuses et sûres devienne un bien public ; Réduire la consommation énergétique, en particulier des élites, et assurer que la réduction de la pauvreté et la justice soient prioritaires dans le cadre de cette transformation.

© Shutterstock

Le droit à l’eau et à l’alimentation

– Garantir l’accès à l’eau et à la terre pour une agriculture résiliente face au climat, arrêter les accaparements de terres et l’utilisation des terres agricoles pour la production d’agrocarburants qui font partie des fausses solutions au changement climatique ; et soutenir une agroécologie durable et des systèmes de production alimentaires résilients.

© Shutterstock

Justice pour les communautés impactées

– Assurer et construire la résilience des communautés impactées, y compris à travers des compensations pour les plus démunis et marginalisés. Ces communautés n’ont aucune responsabilité dans le problème du changement climatique mais leurs vies et moyens de subsistance sont mis en danger par ses effets. Soutenir une transition juste pour les travailleurs dans une nouvelle économie sobre en carbone, inclusive et sociale, et soutenir les projets d’adaptation conduits par les communautés affectées.

© Shutterstock

L’épreuve des peuples sur le climat

Sur la base des demandes des peuples ci-dessus, ainsi que des impératifs scientifiques, tout indique que les résultats du sommet sur le climat de Paris ne seront pas à la hauteur des enjeux.

Toutefois, ces rapports de force peuvent et doivent basculer car les peuples à travers le monde sont décidés à protéger leur logement, leur droit à l’énergie, à l’alimentation et à un travail décent

© The Stand

Pour répondre à ces demandes, le sommet de Paris doit:


c6

 

S’engager à réduire immédiatement et drastiquement les émissions

– Sur la base du principe d’équité et des impératifs scientifiques, mettre en œuvre des actions de court terme dans le cadre d’un objectif de long terme devant être décidé à Paris. Cet objectif devra marquer le début de l’abandon des énergies fossiles, et nous permettre de maintenir l’augmentation des températures à des niveaux acceptables.

© Shutterstock

c5

 

Soutenir de manière adéquate la transformation

– Garantir que les ressources nécessaires, telles que les financements publics et les transferts de technologie, seront disponibles pour permettre cette transformation, notamment dans les pays pauvres et vulnérables.

© Brandon Wu

 

c10

Se concentrer sur des actions transformatrices

– Garantir que des solutions efficaces et renouvelables soient mises en avant, au dépend des fausse solutions qui ne répondront pas aux attentes, tels que les marchés carbones sur les terres, les interventions de géo-ingénierie dangereuses, pour ne citer que ces deux exemples.

© Friends of the Earth International

 

c11

 

Garantir la justice pour les communautés impactées

– Accroître le soutien à l’adaptation dans le nouveau régime climatique et garantir qu’un mécanisme additionnel permettra de financer les pertes et dommages allant au-delà de notre capacité à nous adapter ; Prendre des engagements fermes pour sécuriser les emplois et moyens de subsistance des travailleurs grâce à des transitions justes.

© Teresa Anderson / ActionAid

download-fr

 

© Shutterstock

Tant les gouvernements que les résultats du sommet de Paris seront évalués à l’aune de ces demandes.

Nous voyons Paris comme un début et non une fin ; une opportunité de connecter les demandes pour plus de justice, d’égalité, de sécurité alimentaire, d’emplois, et de droits ; Une chance aussi de renforcer la société civile afin que les gouvernements soient forcés d’être à l’écoute et d’agir dans l’intérêt des peuples, et non plus en faveur des intérêts de la minorité que constitue les élites. Paris marquera le début d’une année d’action en 2016, une année ou les demandes et solutions des peuples seront au centre du débat.

Qui sommes-nous et

pourquoi faisons-nous cela ?

En tant que représentants des communautés impactées et mouvements sociaux du sud, organisations environnementales, syndicales, religieuses ou de solidarité, nous considérons que l’année 2015 marque incontestablement un tournant majeur dans ce processus qui tend à stabiliser l’augmentation des températures globales sous le seuil des 1.5 degrés Celsius et à garantir la justice climatique.

Nous craignons qu’à l’issue de ce rendez-vous, à Paris, les décideurs politiques ne fassent pas preuve de l’ambition nécessaire pour répondre à ces objectifs de manière suffisante ou équitable

© The Stand


Nos différents combats à travers le monde en faveur de davantage d’égalité, d’une économie plus juste, du droit à l’alimentation, du travail décent ou de la protection de l’environnement sont intrinsèquement liés à la lutte contre le changement climatique. Toutes nos organisations travaillent déjà afin de faire émerger et consolider les différents aspects de ce processus de transformation globale dont le caractère devient plus qu’urgent. À ce titre, la responsabilité des gouvernements est multiple.

Ils seront tenus responsables des résultats du sommet de Paris, de la mise en œuvre des politiques nationales et régionales, mais aussi des réponses apportées aux besoins concrets des peuples et de la planète

© Friends of the Earth International

© The Stand

L’ampleur et l’urgence des changements nécessaires pour lutter contre la crise climatique est énorme. Dans un souci de clarté, nos organisations ont développé une « épreuve des peuples sur le climat » définissant les demandes faites aux différents gouvernements parties prenantes de ce processus.

La solidarité entre les organisations qui partagent cette vision va continuer à grandir, et avec elle notre force.

Nous serons là pour juger vos actions, non seulement à Paris en décembre, mais aussi bien au-delà.

Supporter l’Épreuve des Peuples sur le Climat

Votre organisation voudrait-elle supporter l’Épreuve des Peuples sur le Climat? Veuillez compléter le formulaire ci-dessous: